Le premier week-end sur BOOGIE DOWN

Le week-end du 3 juillet nous sommes allé en Bretagne pour récupérer notre nouveau bateau. Voici le petit résumé d’un week-end de rêve écrit par Victor.


« Vendredi matin après une toute petite nuit sur une aire d’autoroute, nous arrivons enfin à Port-Louis… En effet, suite à des petits problèmes de transports, nous nous retrouvons perdus entre Genève et la Bretagne à 2h du matin sans hôtel. S’il n’y avait pas eu de galères ce n’aurait pas été un week-end totalement abouti !


Mais bien trop excités pour être fatigués, nous fonçons directement sur le ponton pour voir notre bateau. Nous le repérons de très loin.. magnifique ! Bertrand notre coach nous attend avec un grand sourire et nous met dans le bain immédiatement avec une mâtiné de bricolage. Loïc le préparateur du bateau se joint à nous : nous devons préparer notre nouvelle Grand Voile, la voile principale de bateau. Vers 13h, le thermique se lève, le bateau est prêt, c’est parti pour notre première navigation à bord de BOOGIE DOWN! Enguerrand a tellement la banane qu’il en oublie de mettre de la crème solaire. Je ne savais pas qu’il pouvait rougir à ce point.


On se dirige vers l’île de Groix, le vent souffle à environ 25 noeuds (45 km/h), le bateau va vite, très vite. Je suis impressionné par la sérénité que l’on a à son bord, malgré les conditions. Bertrand et Loïc sont très pédagogues et répondent patiemment à toutes nos questions. Nous n’avons pas vu le temps passer, il est déjà l’heure de rentrer. Nous amarrons BOOGIE DOWN au port de Lorient la Base qui sera son port d’attache jusqu’à nouvel ordre. Nous nous disons à demain. Je crois que c’est maintenant que la fatigue a décidé de frapper.


À peine le temps de fermer les yeux et il est déjà l’heure de se lever. Étonnamment nous ne nous posons aucune question et enfilons notre tenue pour aller revivre les sensations folles de la veille. Même programme, mâtiné bricolage avec Loïc et après-midi navigation avec Loïc et Bertrand. Nous avons le droit à un retour en fin de journée, pleine balle, sous grand Gennaker avec une pointe à 15 noeuds (27km/h, c’est rapide). Le bateau part en résonance grâce à sa vitesse, c’est impressionnant. Enguerrand ne veut plus lâcher la barre, je vais devoir négocier !


Encore un aller-retour dans notre lit avant d’entamer le 3e et dernier jour de navigation du week-end. Aujourd’hui c’est Nicolas notre nouvel entraîneur. Il est très pédagogue et nous passons la journée à décomposer les manoeuvres en les répétant en boucle. Ce jour là c’est moi qui ai oublié de mettre de la crème.. Aïe


A la fin de ce week-end, nous sentons que doucement, nous nous approprions les lieux, même s'il nous reste énormément à apprendre. C’est avec plein de souvenirs en tête que nous rentrons à Genève et surtout avec une première leçon apprise : attention au soleil Breton !


C’est un petit rêve qui vient de se réaliser.. et dire qu’il nous reste encore 1 an et demi à vivre comme cela. On savoure.


A+


Sportivement. »




Victor


SOUSCRIRE À LA NEWSLETTER

contact@enguevicsailing.com

+41 79 325 22 41 | +33 6 28 91 51 63

Enguerrand Granoux & Victor Jost 

Transat Jaques Vabre 2021

  • Facebook
  • Instagram